Pastille du mineur

Un sacré tempérament !

Elle est noire comme du charbon, composée d’un cocktail inédit d’extraits de plantes et fait un tabac auprès des amateurs d’hyper sensations fraîches intenses…Mais d’où lui vient un tel caractère?

Une histoire qui remonte à 1914

L'histoire de la Pastille du Mineur commence pendant la première guerre mondiale, quand la famille Verquin héberge chez elle un officier britannique qui a séjourné aux Indes. Cet officier, pour les remercier de leur accueil, leur remet à son départ un secret de famille : une recette traditionnelle indienne à base de plantes pour fabriquer un sirop très efficace qui calme les bronchites.

En 1957, Georges VERQUIN est alors confiseur depuis plusieurs années. Les mines du Nord et du Pas-de-Calais fournissent à la France tout le charbon dont elle a besoin. Georges le sait : les voies respiratoires des mineurs, au fond, sont soumises à rude épreuve. Alors il se souvient. La recette indienne de plantes…Et s’il en faisait un bonbon ?

Un bonbon mieux qu’un bonbon : une expérience

La Pastille du Mineur fait un tabac auprès des mineurs qui la consomment pendant leurs heures de travail : elle remplace la pause cigarette (interdite) et leur procure une intense sensation de fraîcheur. La Pastille du Mineur gagne progressivement d’autres consommateurs, friands de fraîcheur musclée. En 2007, la Pastille du Mineur a eu 50 ans et elle a fait parler d’elle, à travers une campagne de communication culottée,ciblée fumeurs. A découvrir sur www.kisucekoi.fr

Pastille du mineur

Formats disponibles : sachets de 250g, 150g, 100g, et boite métal de 300g. Existe en "sans sucres"